Ostéopathie, plagiocéphalie et tête plate

La plagiocéphalie ou brachycéphalie, aussi communément appelée « tête plate », est un aplatissement de l’arrière des os du crâne du bébé. Les premiers mois de la vie, les os de son crâne sont encore malléables, il est donc important de prendre soin des positions et veiller à ce que les supports (matelas, coussins et transats) soient adaptés.

Il faut particulièrement être vigilant les 6 premiers mois de la vie du bébé, car c’est là où le crâne est le plus malléable.

Il existe deux types de déformations :

  • la plagiocéphalie concerne la déformation d’un seul côté du crâne. Cette déformation est souvent due à une préférence de rotation de la tête du bébé, la cause étant soit liée à un torticolis, soit à une position du corps du bébé que l’on nomme « en virgule ».
  • La brachycéphalie est un méplat sur tout l’arrière du crâne. Ceci vient souvent du fait que le bébé soit trop longtemps allongé sur le dos. Il y a souvent un manque de mobilité de la tête et du corps du bébé (qui peut être assoupli par l’ostéopathe ou des séances de kinésithérapie).

Les causes de ces déformations étant le plus souvent positionnelles, voyons directement les clés et solutions préventives que vous pouvez adopter dès maintenant.

Je reste dans cet article sur la dimension préventive et directement pratique. Je rédigerais un autre article sur « Que faire si le crâne de mon bébé se déforme ?« .

Si tel est le cas, sachez que ces conseils sont aussi applicables ! Il vous faudra simplement, en plus, une consultation individualisée auprès d’un professionnel formé à la prise de mesure crânienne (pédiatre, kinésithérapeute, ostéopathe).

Que faire pour éviter la tête plate ?

Être vigilant à la position de la tête :

Dès la naissance il faut être vigilant à ce que votre bébé tourne bien la tête des 2 côtés. Il est essentiel de veiller à vos gestes quotidiens pour qu’il  n’y ait pas, par mégarde, une stimulation toujours du même côté. Par exemple, dans le lit, vous pouvez vous-même vous coucher avec votre petit trésor pour une petite sieste et bébé à côté de vous, vous regarde en tournant la tête toujours… de votre côté. Donc alternez toujours vos gestes « une fois à droite – une fois à gauche » !

Aussi attention aux sources lumineuses, par exemple la fenêtre ou la veilleuse du babyphone, peut attirer le regard de votre bébé toujours du même côté.

Soyez vigilants aussi aux positions lorsque vous donnez le biberon. Avec l’allaitement, les mamans alternent général les positions, mais avec le biberon, les parents ont tendance à choisir un côté préféré. Essayez donc d’alterner le plus possible les positions. Aussi, soyez bien vigilants à la position de la tête du bébé : il faut qu’il ait la tête droite, dans l’axe du corps.

Ne lésinez pas sur votre confort ! Installez-vous confortablement avec des coussins, coussins d’allaitement (même pour donner le bib!). Si vous prenez bien le temps de vous positionner confortablement, alors vous serez à même d’apporter du confort à votre bébé.

La nuit, adoptez bien sûr la position sur le dos. L’idéal étant que la tête du bébé puisse se tourner sur le côté pendant le sommeil. Du coup, il y aura moins d’appui sur l’arrière du crâne. Si votre bébé est capable de  tourner la tête pendant le sommeil, veillez à alterner entre le côté droit et le côté gauche. Si votre bébé ne tourne pas la tête de lui-même, ne le forcez pas (ne jamais forcer quoi que ce soit !)… chaque chose vient en son temps.

Les coussins, transats et matelas :

La journée : évitez à ce que le bébé soit assit trop longtemps sur une surface rigide (type maxi cosy). Préférez les transats en simples tissus qui font un appui moins dur sur l’arrière du crâne. Aussi favorisez le portage physiologique ! C’est l’idéal pour le confort des parents et du bébé : vous avez les mains libres pour vaquer à vos occupations et bébé n’aura pas d’appuis derrière son petit crâne.

Pour les coussins : pour éviter la tête plate, cela ne sert à rien d’investir dans des coussins trop sophistiqués. En général, ils créent trop  d’appui à l’arrière du crâne et restreignent la mobilité de la tête, or il faut au contraire, favoriser le mouvement

Pour les matelas : certains matelas cocoonant donnent du confort au bébé les premières semaines de la vie, car ils épousent la forme ronde de son dos. Les trois premiers mois, c’est bien… mais au bout du troisième mois maximum mettez-le sur un matelas plat ou respirant. L’effet cocooning sécurise bébé les premières semaines de la vie, mais il a ensuite l’inconvénient de maintenir la tête trop droite. Or comme nous le disions auparavant, il faut que le bébé soit libre dans sa mobilité.

Le matelas respirant (voir article sur le site du Dr Thierry Marck) est un nouveau matelas sécurisé. C’est une maille tendue sur un coffre de lit, qui permet au bébé de respirer, et ce même s’il se retrouve sur le ventre. La surface souple créera moins d’appuis sur l’arrière du crâne.

Une autre astuce pour éviter l’appui derrière le crâne en journée est le Baby Snug. C’est un siège qui cocoone le bassin et le dos du bébé et qui lui permet de tenir assis tout seul (ce que les bébés adorent :). Vous pouvez l’utiliser à partir du moment où il maintient sa tête tout seul (3 mois environ).

Élisa Commarmondostéopathe pédiatrique formée à la prise en charge ostéopathique de la plagiocéphalie et brachycéphalie

Pour consulter en Ostéopathie pédiatrique dans la région du 77, je vous conseille l’équipe du cabinet Khoso, avec Marjolaine Dey et ses collaboratrices.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s