L’ostéopathie peut intervenir dans les tous premiers moments de la vie pour réduire les perturbations de l’accouchement sur l’organisme du nourrisson. Un examen manuel très doux attentif et précis détectera aisément les dysfonctions mineures à l’origine de nombreux maux.

Les bébés : quand faut-il consulter ?

  • Avant et après une frénectomie,
  • Quand il a eu les forceps ou ventouse,
  • Quand l’accouchement a été trop long ou trop rapide,
  • Quand le cordon s’est enroulé autour du cou,
  • En cas de naissance gémellaire,
  • En cas de césarienne,
  • En cas de souffrance fœtale, de réanimation même légère du bébé,
  • Quand la présentation s’est faite par le siège, le front ou la face.

Et surtout si :

  • Il a du mal à téter,
  • Il pleure tout le temps,
  • Il est constipé,
  • Il ne digère pas et est agité après la tétée,
  • Il ne dort pratiquement pas,
  • Il tourne toujours la tête du même côté,
  • Il met toujours le bras en arrière,
  • Il se cambre en arrière quand on le prend,
  • Il est raide avec les mains crispées,
  • Il a une mauvaise position de hanche ou de pied,
  • Il a une respiration bruyante,
  • Il est nerveux et stressé,
  • Son crâne est déformé, il a un œil plus petit que l’autre, une oreille plus en avant…
  • Le canal lacrymal est bouché,

Apprenez à observer votre bébé et n’hésitez pas à consulter. L’équipe médicale de la maternité saura aussi vous conseiller l’ostéopathie pour que votre bébé retrouve sa joie de vivre.

Les enfants : quand faut-il consulter ?

Vous pouvez consulter votre ostéopathe lors des moments clés de la vie de votre enfant :

  • à 5 mois si il ne se retourne pas encore du dos au ventre
  • à 6 mois : surtout si il a du mal à se mettre en station assise
  • à 9 mois si il rampe de manière asymétrique
  • à 1 an : Surtout si il a du mal à se mettre debout
  • à la marche : surtout si il trébuche, ou si il a un pied trop en dedans, ou si il use une chaussure plus que l’autre
  • suite à une poussée de croissance : 5 ans, 8 ans, 12 ans
  • lors de la puberté : croissances, équilibre hormonal, attitude scoliotique, arrivée des premières règles pour les filles
  • suite à une pose d’une appareil dentaire

Suite à une chute. A l’âge de l’apprentissage de la marche, des chutes, même anodines, peuvent provoquer différents troubles :

  • sommeil perturbé
  • affections O.R.L.
  • excitation, colère, énervement
  • digestion perturbée, constipation
  • déviation de la colonne vertébrale
  • mauvaise statique, désordre postural…

facebook_1496241737107

Ostéopathie et scolarité : L’enfant souvent décelé à l’école comme “ne tenant pas en place », rêveur, manquant de concentration.

Un suivi ostéopathique lui permettra de se détendre, de mieux se concentrer et d’être ainsi plus attentif. Les enfants sont particulièrement réceptifs et sensibles au confort apporté par le traitement. Les difficultés scolaires seront d’autant plus améliorées que le traitement sera précoce.

Ostéopathie et colonne vertébrale : les troubles de la statique chez l’enfant (scoliose, lordose, cyphose) sont le signe d’une mauvaise adaptation du corps. Les causes, qui peuvent être viscérales, traumatiques, crâniennes, seront déterminées par un diagnostic ostéopathique spécifique.

Des techniques de correction adaptées amélioreront ces troubles vertébraux. La collaboration avec d’autres professions de santé est parfois nécessaire.

Ostéopathie et orthodontie : à l’heure actuelle, on pose de plus en plus d’appareils dentaires et de nombreux orthodontistes travaillent en collaboration avec les ostéopathes pour la réussite du traitement et pour le confort de l’enfant. L’appareil orthodontique prend appui sur les structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents.

Ces contraintes peuvent provoquer :

  • maux de tête, maux de dos
  • vertiges
  • troubles visuels
  • difficultés de concentration
  • modification de l’humeur

Un suivi ostéopathique régulier au cours des soins dentaires est nécessaire pour pallier à ces maux, contrôler et guider les réaction du crâne et du corps. Dans tous les cas, apprenez à observer votre enfant et à l’écouter. Une plainte répétée doit vous alerter.

Mon expérience en périnatalité

A partir de 2008, j’ai collaboré au sein d’un cabinet spécialisé en ostéopathie périnatale et donné des consultations en maternité. J’ai aussi suivi des formations spécialisées au suivi ostéopathique de la femme enceinte et des bébés (spécialisation dans le problème de la tête plate).

Mes formations complémentaires en périnatalité

OSTÉOPATHIE PÉRINATALE : Suivi de grossesse et préparation à l’accouchement

ALLAITEMENT, MASSAGE, PORTAGE : optimiser le confort quotidien du bébé par l’ostéopathie avec Isabelle Tousch

APPROCHE OSTÉOPATHIQUE DES PLAGIOCÉPHALIES : évaluation, prises de mesures, intervention avec Sylvie Lessard

FORMATION SUR L’ALLAITEMENT  avec Catherine Boite et l’association ACPA

MÉTHODOLOGIE PRÉVENTIVE DES RÉFLEXES ARCHAÏQUES en maternité et pédiatrie. Suivie du développement psychomoteur : retournement, 4 pattes, rampé

Les conseils en vidéo

Elisa Commarmond – Ostéopathe & Sophrologue

Sources : certaines indications sont issues de l’UFOF, Union fédérale des Ostéopathes de France

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s