Une super BD ostéopathique !

Vous souhaitez en savoir plus sur :

  • l’ostéopathie qui vous fait tant de bien ?
  • l’ostéopathie que vous n’avez jamais essayé ?
  • l’ostéopathie que vous ne connaissez pas ?
  • l’ostéopathie que vous regardez du coin de l’œil avec une moue dubitative ?

Souriez ! Car un livre pas compliqué du tout et très bien illustré existe pour vous !

Une ostéopathe, Célia Le Dressay a réalisé une magnifique BD « L’Ostéopathie pour tous »  qui résume de manière ludique et humoristique ce qu’est l’ostéopathie.

Tous les sujets sont abordés avec humour et justesse. Les deux premiers chapitres vous donneront une définition claire de l’ostéopathie, avec sa philosophie et ses principes. Vous aurez un bref aperçu du contexte historique dans lequel à été créé l’ostéopathie et une petite biographie de son créateur, Andrew Taylor Still.

Vous entrerez ensuite dans le vif du sujet en apprenant comment travaille un ostéopathe, quelles sont ses différentes techniques et ses domaines d’application. Sont illustrés des exemples sur le mal de dos, l’ostéopathie et la femme enceinte, les enfants, les bébés, les sportifs et même les animaux !

Suite à cette lecture, l’ostéopathie n’aura plus aucun secret pour vous ! Vous aurez une vision imagée bien plus concrète et vivante de ce qui se passe dans votre corps ainsi que sur l’action de l’ostéopathe.

Élisa Commarmond, Ostéopathe Fontainebleau-Avon

Voici un extrait :

 

4eme de couverture :

41vRKikuM9L._SX351_BO1,204,203,200_« Une bande dessinée, pleine d’humour et d’intelligence, qui explique merveilleusement bien ce qu’est l’ostéopathie.

« A l’instar de Andrew Taylor Still, le fondateur de l’ostéopathie, qui définissait notre discipline comme « la loi de la matière, du mouvement et de l’esprit », Célia Le Dressay, ostéopathe DO, a merveilleusement su nous transmettre la matière, le mouvement et l’esprit de l’ostéopathie par le moyen d’une bande dessinée.

C’est avec une parfaite délicatesse que Célia manie l’autodérision et conduit son constant parti pris de vulgarisation, sans jamais tomber dans le vulgaire.

L’esprit ostéopathique, « le souffle », imprègne chacune des pages de cet ouvrage. On pourrait même imaginer que, si Andrew Taylor Still avait en son temps connu l’outil de la bande dessinée, sa BD aurait pu ressembler à celle-ci.

Puisse ce livre trouver sa juste place, il le mérite, dans toutes les mains : celles des ostéopathes, celles des étudiants, et surtout celles des patients bien sûr », François Bel, Ostéopathe. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s